PROGRAMMATION

 26ème édition du Parcours de l'Art 

 Du 3 au 18 octobre 
 Du mardi au dimanche, de 14h à 18h 

Pour sa 26ème édition, le Parcours de l'Art vous propose :

 

  • Un thème : "...Si demain"

  • Une sélection de 24 artistes contemporains

  • Une programmation artistique et cinématographique

  • Des lieux d'exposition privilégiés

 Cliquez ici pour accéder directement 

 à la Liste des Artistes 

 Cliquez ici pour télécharger 

 le flyer et l'affiche de l'événement 

AGENDA

 

Parcours de l'Art 

#26

 Détails visites guidées 

Toutes les visites guidées sont gratuites

Réservation obligatoire au 04 90 89 89 88 

Les visites guidées auront lieu les samedis (3,10,17 oct.) et dimanches (4,11,18 oct.)

à partir de 14h au Cloître Saint-Louis
et à partir de 15h30 à l'Église des Célestins

 Rencontres artistes*

•  Rencontre avec l'artiste Jean Paul Vigne

15h les dimanches 4, 11 et 18 octobre

Cloître Saint-Louis

•  Rencontre avec l'artiste Sébastien Zanello

15h15 les samedis 10, 17 octobre

Musée Calvet

*sur réservation

AGENDA

Le Parcours du Cinéma

En partenariat avec le Cinéma Utopia

4 Rue des Escaliers Sainte-Anne, 84000 Avignon

04 90 82 65 36

 AUTOUR DU PARCOURS 

• Atelier Marie Laurencin

Exposition d’arts plastiques

 

02/10 > 18/10 — 14h-18h sauf lundi/mardi

 

04.90.03.92.20

Chapelle des Cordeliers

3 rue des Teinturiers

84000 Avignon

• LE TOTEM

Scène conventionnée pour le jeune public

Spectacle "Prélude en bleu majeur", compagnie Choc Trio,

échappée burlesque aux couleurs de Kandinsky

 

16/10 — 14h30 & 19h

6/11 ans

Tarifs : 9€ adultes, 6.50€ enfants, 5.50€ scolaires/groupes

Réservation obligatoire 04 90 85 59 55  -  www.le-totem.com

Le Totem/ Maison pour tous Monclar

20 Avenue Monclar - 84000 Avignon

• Théâtre Golovine

Exposition de Photographies Elian Bachini

Vernissage le 9 Octobre 2020 à 19h - Entrée Libre

09/10 > 30/10 — 14h-17 sauf samedi/dimanche

 

04.90.86.01.27  -  www.theatre-golovine.com

1 bis Rue Sainte-Catherine - 84000 Avignon

LISTE DES ARTISTES

 Indicatifs lieux d'expositions : 

Cloître Saint Louis

Eglise des Célestins

Musée Calvet

 Palais du Roure

 
Lökös_Peter_Dog_2019_Bois,_plateau_et_

 Peter

 lökös

 

"Je trouve particulièrement intéressant le sens du toucher. Selon moi, il est lié à tous les autres. En effet, il y a toujours un contact physique entre une matière et un récepteur. Le tactile a donc une importance dans ma démarche. Souvent mes pièces sont inspirées par des faits scientifiques, quoique je m’exprime avec des objets ordinaires, des phénomènes du notre quotidien."

 Sandra

 mauro

 

"Je joue la couleur, intense et vibrante, franche frontière entre moi et le monde
Vitalité de l’abstraction, énergie de la nature
Je jouxte le possible et le perçu dans cette stratégie de l’entre-deux
Apparition et disparition"

Sandra Mauro, Photodiaprure, Rose blanc
2019_Les_équations_invisibles_(60x90).j

 johann 

 fournier

 

"Ces scènes sont des visions, elles révèlent un espace à l’imagerie sensible, où le profane côtoie le sacré et où se mêlent les notions de modernité et d’humanité."

 Patricia

 meffre

 

"J’ai donc utilisé des éléments du corpus des symboles, puisant dans les mythes, les histoires, les gestes, et dans des formes qui se rattachent en particulier à ces figures « d’idoles » de « déesses »"

4. Cycle pièce 3.JPG
sous-bois en feu i.Braemer.jpg

 ISABELLE

 BRAEMER

"Je veux que ma forêt soit à la fois enveloppante, lieu de refuge et de protection, souvenir d’une présence éternelle à côté de l’homme, existant bien avant lui, abritant des espèces et des organismes vivants innombrables, lieu de chasse, de mystère, angoissante quelquefois par son côté sombre et touffu."

 Doris 

 schlapfer

"Les Leitmotivs du temps et du tournoiement parcourent tout le travail; la terre tournant simultanément sur elle même et autour du soleil, la figuration du voyage de l'esprit dans l'espace - temps dont témoigne le corps, le mouvement des vols d'oiseaux ou le développement de ce thème autour de l'intrication des débris et des vies humaines."

Doris-Schlaepfer-murmure3-2019-fond-de-c
Rahmoun-BCN Forum-2017-Technique mixte s

 Thilleli 

 rahmoun 

 

"Ces grands « paysages », où tout ce qui est profond et enfoui tend à la clarté, combinent des espaces anachroniques et refusent l'unité d'action. Images figées et décontextualisées, images derrière l'image qui sont des points de départ constants. La ville, donnée instable et étendue insaisissable d'un seul point de vue, installe le regard dans une vision d'ensemble élargie et aérienne, vision supra-humaine en somme."

 ikuru 

 kuwajima

(Galerie nomade)

"Des questions comme ...Si demain semblent hors de propos sur ce "toit du monde" intact de tout ce qui se passe à ses pieds. Sa seule contemplation me transporte à travers le temps et l'espace, comme par l’effet d’une machine à remonter le temps vers une scène d'un passé lointain.
Ma rêverie se poursuit le long de la longue et ancienne piste jusqu'à ce que ma conscience se dissipe dans les vallées enneigées de la Haute Asie.
"

IkuruKUWAJIMA_Sentier3.jpg
1 VIGNE - Rhinoceros 2080 - 2018 - Tech

 jean-paul 

 vigne

"Les machines de Gustav Built nous arrivent d'un monde d'après le nôtre, un monde débarrassé de nos espèces en voie de disparition, de nos certitudes scientifiques et de nos espoirs de voir survivre le monde tel que nous le connaissons.
En fait, les textes qui accompagnent ces machines nous laissent même entendre qu'elles viennent d'encore plus loin, d'un temps incertain où elles sont elles-mêmes devenues des énigmes à décrypter, restes archaïques d'un temps déjà nostalgique de notre propre présent."

 VALérie 

 woillet 

"Le spectateur circule dans ces passages de lumière et de couleur, les toiles sont suspendues aux poutres métalliques pour les laisser flotter au gré du vent et des mouvements du spectateur, tel une sorte de labyrinthe coloré qui propose un parcours dans la mémoire et la perception."

4._Orié_Inoué,_Éclats,_2019,_Débris_

 orié

 inoué

 

"Mon travail cherche à questionner notre rapport au vivant, au monde et à l’invisible, du micro au macro, de la vie qui anime notre monde sous de multiples formes tangibles et intangibles aux forces et énergies qui composent notre Univers, des phénomènes naturels aux mystères surnaturels…"

 catherine 

 aerts-wattiez 

 

"Je trace, j’efface, je salis, je détruis, je reconstruis, je cherche avec la lumière, la matière, la couleur, les mots, jusqu’à ce que surgissent quelques signes qui m’émeuvent, une trace qui me bouleverse, une vibration, point d’orgue qui me signifie la fin du travail."

livres d'encre et de craie.jpg
JOUDRIER, TUTTI 1520, 2020, HUILE, 100X1

 franÇoise

 joudrier

 franÇoise

 

"Cette dynamique est la vie qui surgit du néant, une énergie plastique, qui ne prend la place de personne, unique et inédite dans sa forme et son évolution ; elle s’ajoute.

Un matin j’apparais, m’installe, je n’ai pas fini et ma vie se poursuit pas à pas, chemin faisant. Unique et inédite."

 fabienne

 jousse

"Cette série s’inspire des “murmurations”, ces nuées d’oiseaux qui volent en parfaite harmonie et profitent de la force du groupe.
Ces déplacements collectifs se retrouvent à différentes échelles du vivant (cellules, insectes, vertébrés).
Et …Si demain nous devenions enfin comme eux ? Le collectif au service de chacun, et chacun au service de tous ?

Retrouver en ces temps difficiles les valeurs humaines (?) que la nature nous offre comme des leçons de vie chaque jour ?"

 christelle 

 cantereau

 

"La broderie, longue à réaliser, d’une extrême fragilité, c’est dessiner l’émotion, l’instant, le point d’attache. Percer le papier ou la toile permet de relier un à un les fils du souvenir et raconter une histoire.
Cette histoire est la mienne mais sa résonance va au-delà."

 sylvie 

 sauvageon

 

"On verra est devenu une lente déambulation dans la mémoire, la mise à jour d’un champ de fouille et l’élaboration d’un cabinet personnel : petit théâtre qui permettra de s’asseoir et de faire face à son histoire"

SAUVAGEON On verra. 2020 .JPG
Naomi Heinrich, Lost Paradises, 2019..jp

 naomi

 heinrich

 

"Au même titre que sa recherche plastique se situe au carrefour de l’image, du volume et de l’espace, sa réflexion s’érige au centre des notions de paysage et d’artifice, d’architecture et de lumière, d’écran et de technologie. Son travail s’articule ainsi autour de l’idée de mirage évoquée dans chacune de ses pièces."

 alain

 ceccaroli

"Jusqu’ici je m’étais principalement consacré aux thématiques du paysage dans toute sa diversité. Aujourd’hui, je complète mon travail en abordant le portrait. Mais je le fais de manière singulière, détournée, en ne dirigeant pas ma caméra vers mes semblables, comme on aurait pu s’y attendre mais leur préférant des arbres vivants. Rien d’étonnant à ce que j'aie privilégié le végétal à l’humain pour cette première incursion dans le face à face avec l’individu car j'ai toujours voulu montrer le travail de l'homme, ses réalisations, positives ou négatives, sans jamais le mettre en scène."

_Le_dit_de_la_nuit#2,_Oliviers_monumenta
Virginie_Cavalier,_Fagot_de_condition,_2

 virginie

 cavalier 

"À travers mes pièces, et l’utilisation de ces dépouilles qui selon moi ont une âme, une valeur émotionnelle, je tente en premier lieu de rendre le sujet plus palpable. Dans une idée de rendre hommage, et donner du sens à la disparition de l’animal, je crée une dualité entre le vivant et le mort, entre l’animisme et le trophée de chasse. Je pratique alors des gestes, des actions, marques du glissement vers la mort, en soulignant cette appartenance pour moi évidente, l’homme et l’animal sont deux espèces semblables sur bien des points."

 léa 

 ducos 

"Par une gymnastique de déplacement des chutes, je parviens à trouver un équilibre dans la composition spatiale de l’espace d’exposition. Celui-ci est plutôt perçu comme un lieu d’éveil récréatif. Mes sculptures « posées » fonctionnent comme un écho à une stimulation du mouvement. Il y a dans les titres une forte référence à la poésie musicale, aux histoires et jeux d’enfants."

(Space) Oditty.jpg
Territoire_inoccupé_n°3_-_porcelaine_b

 stéphanie 

 pelletrat 

"Miroir de mon intime, la Matière joue au gré de mes humeurs, s’ouvre ou bien se ferme, se déploie ou bien se fêle ;

Elle me protège, elle m’élève aussi ;

Elle me propose de m’asseoir dans le présent, Elle m’invite à goûter l’impermanence ;

Elle me pousse à me rencontrer, à me vivre, à être moi."

 manuel

 ruiz vida

"Cadrés au plus près du bord de la toile, les objets remplissent systématiquement toute la surface, jouant sur le plan rapproché dans une sorte d’horreur du vide presque oppressante. L’œuvre de Manuel Ruiz Vida reflète également ses origines espagnoles dont il conserve une forme de tragique et un penchant pour la matière picturale sombre et dense. C’est un peintre « matiériste »."

Annotation 2020-06-23 191820.jpg
Josée_Le_Roux_____Cabane_3__,_2020,_tec

 josée 

  le roux 

"Au sein de la recréation d'une Nature enveloppante, le travail m'offrait la possibilité d'un refuge, d'un îlot de protection, et aussi le souvenir de jeux d'enfants : caverne, cachette, abri, grotte... Également l'utopie d'un nouvel avenir envisagé."

 sébastien 

 zanello 

 

"Observer le vide. Y ajouter de la matière pour capter la lumière, puis lui donner un point de vue, mon point de vue. Mes sculptures s’inscrivent dans le temps pour y marquer une pause, le figer. Figer la chute, l’envol, l’explosion ou tout simplement l’immobilité. C’est au spectateur de se déplacer pour composer ses histoires éphémères et personnelles."

4-cubes-béton-et-1-ligne-bleue-5.jpg

LE PARCOURS DE L'ART

69 rue de la Bonneterie 84000 Avignon

 Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h30 à 12h

04 90 89 89 88 

contact@parcoursdelart.com